Difficile de s’épanouir dans son couple lorsque la confiance avec son partenaire est rompue. Car si les français sont les champions du monde en football, ils font aussi partie des plus infidèles. En 2019, plus d’une femme sur trois (33 %) avoue avoir déjà trompé son partenaire. Et près d’un homme sur deux (45 %) admet avoir été infidèle.

Il n’est donc pas surprenant que la jalousie ou la peur d’avoir été trompé fasse partie des principaux sujets de dispute au sein d’un couple. Et que nous soyons nombreux, même lorsque notre couple se porte parfaitement bien, à chercher des indices qui pourraient indiquer que notre partenaire n’est pas aussi fidèle qu’il prétend l’être.

A une époque où notre vie est de plus en plus digitale et où nous communiquons parfois plus à travers nos réseaux sociaux et notre smartphone que de vive voix, il était également naturel que nos appareils électroniques deviennent l’objet de toutes les convoitises en ce qui concerne l’espionnage en couple. Engager un détective privé pour faire suivre son conjoint ou sa conjointe n’est donc plus vraiment d’actualité. Et les hommes en imper ont été remplacés par des logiciels espion comme mSpy.

Mais espionner son partenaire est-il vraiment sans conséquence (sur son couple, ou même légale) ? Marion et Ludovic, qui se sont retrouvé des deux côtés de ces fameux logiciels espions, nous partagent leur expérience.

L’espionnage au sein du couple est rarement anodin

Tous les experts vous le diront : le couple repose sur la confiance. Nous en avons en tout cas besoin pour nous épanouir dans une relation amoureuse. Or, si la confiance peut porter sur plusieurs aspects de la vie à deux, elle repose très souvent sur la certitude que notre partenaire nous est fidèle.

Selon les professionnels de l’espionnage, plus de 50 % de leur chiffre d’affaires est consacré à l’espionnage en couple. Cela commence souvent par le simple fait de fouiller dans le portable de son conjoint. Ou de jeter un rapide coup d’oeil sur ses réseaux sociaux s’il ou elle a eu le malheur de ne pas éteindre son portable avant de quitter la pièce.

Mais, lorsque les soupçons se font de plus en plus pressants, l’étape suivante consiste à installer un logiciel qui permettra de surveiller à distance tous les échanges que peut avoir son partenaire via son téléphone (SMS, réseaux sociaux, géolocalisation, etc.)

Espionner sa Femme à Distance avec mSpy

Utiliser un logiciel espion pour espionner son partenaire infidèle à distance

Lorsque l’on a des doutes sur la fidélité de sa femme ou de son mari, l’utilisation d’une application espionne est généralement l’option la plus pratique et efficace. Comme un détective privé, ce logiciel va permettre de suivre à la trace le smartphone de son partenaire. Non seulement ce dernier permettra de  localiser son emplacement en temps réel, mais aussi d’intercepter et de conserver une trace de tous ses échanges (qui pourront ensuite servir de preuve de son infidélité).

Parmi les solutions les plus utilisées par les conjoints suspicieux, on retrouve d’ailleurs des applications dont l’utilisation première n’est pas vraiment d’espionner son ou sa partenaire. C’est le cas de mSpy, qui est à l’origine un outil de contrôle parentalqui permet de garder un œil sur l’activité en ligne de ses enfants.

Cependant, ces mêmes fonctionnalités peuvent parfaitement être utilisées pour surveiller son mari ou sa femme à distance. Discrète et efficace, elle permet de consulter les SMS et MMS envoyés et reçus. Mais aussi les messages WhatsApp, Facebook messenger, Snapchat. Sans oublier les photos prises avec son téléphone ou sa position GPS actuelle (pour s’assurer qu’il se trouve bien où il prétend être).

Bien plus accessibles que les services d’un détective privé, les logiciels espions comme mSpy sont généralement proposés gratuitement pour une période d’essai de 7 jours. Et si les doutes persistent passé ce délai, l’abonnement restera abordable pour tous les budgets.

« Il fallait que j’en ai le cœur net » : comment Marion a espionné le téléphone de son copain

L’histoire de Marion ressemble à celle de milliers de femmes. Après plusieurs années d’une relation presque parfaite avec son conjoint, elle commence à avoir des doutes. La routine s’est installée dans son couple et suite à une grosse promotion, son copain est de moins en moins présent.

« Il rentrait souvent très tard le soir. Nous étions moins proches qu’avant, et notre vie sexuelle était devenue pratiquement inexistante. Tous mes proches me disaient qu’il serait incapable de me tromper, mais je n’arrivais pas à m’enlever cette idée de la tête. Il fallait que j’en ai le cœur net ! »

Pendant plusieurs mois, Marion se torture en imaginant son partenaire avec d’autres femmes. Elle commence même à douter de la sincérité de ses sentiments et échafaude des théories selon lesquels il serait déjà en couple avec une collègue de bureau. Après plusieurs mois d’hésitation, elle finit par installer un logiciel espion sur son portable. Tout en sachant pertinemment qu’il s’agit d’un acte répréhensible par la loi. Mais la tentation, et le mal-être de Marion, sont plus forts que tout.

Un accès illimité à l’intimité de son partenaire

Marion est rapidement submergée par la quantité d’informations auxquelles ce logiciel espion lui permet d’accéder. Et prend un contrôle total sur le smartphone, et donc l’intimité de son partenaire.

« J’avais accès à tous ses messages en temps réel. Je recevais les SMS qu’il envoyait à son patron pour le prévenir de son retard. Et même les échanges qu’il avait avec ses parents, ses copains et dans lesquels il parlait de la pression qu’il subissait au boulot. Et de ses doutes quant à notre relation.»

Grâce à cette application pour espionner le téléphone de son mari, Marion réalise rapidement que ses craintes étaient infondées. Elle ne trouve aucune trace d’une maîtresse dans l’historique des messages et des appels de son conjoint. Et la géolocalisation par SMS lui confirme qu’il ne fait aucun arrêt suspect entre son travail et leur appartement.

En plus d’avoir pu jouer aux James Bond en herbes pendant quelques jours, cette expérience lui a surtout appris que son partenaire souffrait lui aussi de la situation. Et permis d’engager la conversation pour retrouver la complicité qu’ils avaient perdu.

« Je suis entré dans une colère noire quand j’ai découvert qu’elle m’espionnait »

En matière d’espionnage en couple, il y a l’espion, et l’espionné. Ludovic a ainsi fait les frais de ces logiciels pour surveiller son partenaire. C’est d’ailleurs la batterie de son smartphone qui lui met la puce à l’oreille.

« Ce qui m’a surtout surpris, c’est que je venais d’acheter mon smartphone. Il n’était donc pas logique que la batterie se décharge aussi rapidement. J’ai d’abord pensé que le problème venait de mon téléphone et qu’il avait un défaut de fabrication. Et puis j’ai commencé à chercher une solution sur les forums et c’est là qu’un internaute m’a conseillé de vérifier si le problème ne venait pas d’une application espion. Il avait vu juste : ma femme avait installé un logiciel pour surveiller mes moindres faits et gestes. Je suis entré dans une colère noire quand j’ai découvert qu’elle m’espionnait ! »

Ludovic se sent immédiatement trahi. Lui qui pensait filer le parfait amour avec sa femme découvre qu’elle est en réalité jalouse de l’une de ses collègues de travail. Et persuadée qu’il la trompe avec elle depuis plusieurs semaines.

« Je l’ai immédiatement confronté à ce sujet. Elle a fondu en larmes et a avoué avoir installé le logiciel espion sur mon téléphone. Lorsque je lui ai dit que je ne comprenais pas pourquoi elle n’avait pas confiance en moi, elle m’a expliqué que c’était surtout elle qui n’avait plus confiance en elle. Ma femme traversait une période difficile et ne se sentait plus aussi désirable qu’au début de notre relation. Elle avait besoin d’être rassurée. Et cette histoire m’a permis de comprendre que je devais être plus attentif et démonstratif au quotidien ».

Espionner son partenaire est puni par la loi

Si les histoires de Marion et Ludovic se sont plutôt bien terminées, elles ne doivent pas faire oublier que l’espionnage conjugal est bien illégal. En effet, la loi française interdit formellement d’espionner qui que ce soit sans son consentement. Seuls les mineurs et les salariés peuvent être surveillés, respectivement par leurs parents ou leur employeur.

Attention cependant à respecter certaines conditions. Dans le cas d’une relation de travail, l’employeur devra se limiter à surveiller l’activité professionnelle de ses employés. Et les prévenir avant d’installer une application espionne sur leurs appareils. Pour les parents, cette surveillance doit permettre de protéger les enfants des dangers d’Internet. Et surtout, elle doit cesser dès que ces derniers auront atteint la majorité.

Morale de l’histoire: espionner son mari ou sa femme est techniquement possible. Mais mieux vaut se montrer discret si l’on ne veut pas avoir de problème avec la justice !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *